Recevoir du vin en héritage : comment bien céder ses bouteilles ?

Recevoir du vin en héritage : comment bien céder ses bouteilles ?

Un héritage de vin constitue une formidable transmission, tant matérielle qu’immatérielle, pour le passionné. Mais, tout le monde ne partage pas les mêmes engouements que ses prédécesseurs.

L’héritage de vins mérite les meilleures attentions

Le légataire qui hérite d’une cave de grands crus, souvent patiemment constituée au fil des décennies, est souvent démuni face à une succession de grands vins. Conscient de l’importance que revêtaient ces bouteilles pour son ascendant, il lui importe de valoriser au mieux ses grands crus. Mais, il est vite confronté à la complexité du marché du vin qui se caractérise par une forme d’opacité. En effet, la profusion d’informations que génèrent les sites internet brouille la fixation du prix. De plus, le nombre d’opérateurs fiables dans les échanges de grands vins est relativement restreint.

Vendre son héritage en vin de particulier à particulier

La solution de la vente bouteille par bouteille entre particuliers, en direct ou via une plateforme de vente de vin en ligne, est extrêmement chronophage, risquée, et finalement peu rentable.

Le bénéficiaire d’un héritage de vins qui cherche à en tirer le meilleur parti peut choisir entre 2 options :

Ces alternatives se valent en ce qui concerne l’évaluation de la valeur des grands crus. L’expérience des échanges et des réseaux internationaux proches aboutit à des niveaux de prix équivalents. Mais l’écart se creuse lorsque sont pris en compte deux points essentiels : la somme finalement perçue par le vendeur et la rapidité avec laquelle est conclue la transaction.

La vente aux enchères des vins reçus en héritage

Les maisons de ventes aux enchères appliquent des frais vendeurs (10 à 20 %) et des frais acheteurs (18 à plus de 25 %), ce qui signifie que l’écart entre le prix payé par l’acquéreur et le montant reçu par le propriétaire peut atteindre 35 à 40 %. De plus, la mise en place des ventes aux enchères est particulièrement longue. Entre la décision de vendre et la réception des fonds, un minimum de 3 à 4 mois est à prévoir, et sans aucune garantie de tout vendre en une fois.

Tirer parti de sa succession en vins avec un négociant en grands crus

En faisant appel à un négociant international, comme Vinoptimo, le bénéficiaire de la succession des vins s’assure :

  • d’optimiser le prix de vente des bouteilles grâce à la spéculation qui caractérise le marché international des grands crus ;
  • de recevoir une offre de rachat globale, détaillée et parfaitement transparente (pas de frais cachés) ;
  • de pouvoir conclure la vente très rapidement ;
  • de la garantie d’une transaction et d’un règlement sécurisés ;
  • de bénéficier d’un service d’emballage et d’enlèvement adapté dès que l’ampleur de la cave le justifie.

 

Contactez-nous pour recevoir une offre de rachat des grands vins dont vous avez hérités.

Nous vous formulerons une proposition en toute discrétion sous 48 heures.

 

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Gecko Studio Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*