Vendre son vin aux enchères n’est pas l’assurance de gagner plus

Vendre son vin aux enchères n’est pas l’assurance de gagner plus

Vendre son vin aux enchères est souvent la première idée qui vient au propriétaire de grands crus désireux de trouver un acheteur au meilleur prix. Cette solution peut être efficace. Mais quelle somme sera réellement récupérée ? Il est important de prendre en compte tous les aspects, et notamment les frais afférents aux enchères.

Vendre son vin aux enchères pour bénéficier d’une audience internationale

Avec internet, les ventes aux enchères ont pris un essor considérable, élargissant leur audience à l’ensemble de la planète. Les grandes maisons anglo-saxonnes, Christie’s, Sotheby’s ou Acker Merrall, n’ont plus le monopole des gigantesques portefeuilles de clients internationaux. Aujourd’hui, une grande majorité des ventes aux enchères bénéficie d’une diffusion internationale, là où se trouvent les acheteurs de grands crus. Ce réseau mondial est souvent mis en avant pour attirer tous ceux qui pensent à vendre leurs vins.

Le prix de la vente de vin aux enchères est amputé de 30 à 40 % par les frais

Sans aucun doute, la compétition existe dans une salle de vente aux enchères. Elle fait effectivement grimper les prix de vente. Il est parfois amusant de constater que la raison n’anime pas toujours les enchérisseurs. Peu importe le prix, il s’agit de remporter les enchères. Toute l’habileté des commissaires-priseurs est de jouer de ces egos. Mais si les prix s’emballent parfois, force est de constater aussi que les vendeurs ne récupèrent que 60 à 70 % de la somme réellement payée par l’acheteur. Ce montant finalement encaissé, celui qui importe le plus pour le vendeur, est presque toujours inférieur à l’offre de rachat direct qu’est susceptible de formuler un négociant qui cherche des bouteilles pour servir son réseau de clients.

Vendre son vin aux enchères n’est pas la garantie que tout sera pris

Généralement, une partie des lots ne trouvent pas preneur. Le propriétaire doit alors attendre une vente ultérieure, avec, le plus souvent, une incitation à baisser l’estimation initiale.

Vendre son vin aux enchères prend du temps

Même si tous les vins sont achetés en une seule vente, un délai de 2 à 3 mois s’écoule au minimum, entre la décision de vendre son vin aux enchères et le moment de récupérer l’argent.

 

Grâce à notre réseau de vente de grands vins à l’international, chez Vinoptimo, nous formulons quotidiennement des offres de rachat de grands crus nettes de frais et payées immédiatement.

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

Image © MG fotolia.com

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*