Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence joue la qualité

Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence joue la qualité

Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence – CIVP – réunit depuis 2003 les acteurs de la filière vitivinicole provençale afin de valoriser, de soutenir et de défendre les vins des appellations Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux Varois.

Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence fédère ses acteurs autour d’une ambition de qualité

La jeunesse du CIVP, au regard des autres grandes associations interprofessionnelles tels le Comité Champagne, le Comité Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne, illustre l’essor relativement récent d’une viticulture de plus en plus qualitative en Provence.

Cet organisme d’intérêt collectif regroupe 557 producteurs (494 domaines et 63 caves coopératives) et plus de 90 négociants des appellations d’origine contrôlées précitées.

Il fonctionne de façon paritaire entre producteurs et négociants tant au sein de l’assemblée générale qui regroupe 25 délégués vignerons et 25 autres issus du négoce, que du bureau, composé de 8 membres bénévoles. La présidence est alternativement assumée tous les 3 ans par la Production et par le Commerce.

Des comités d’appellation, propres à chaque AOC, et 4 commissions (Promotion France, Promotion Export, Économie et Suivi Aval de la Qualité) complètent la structure décisionnaire.

Les 4 missions du CIVP

Grâce à un budget de 7 millions d’euros (2020), le CIVP mène 4 missions principales :

  • économique : collecte et synthèse des chiffres clés de la filière afin d’assurer une bonne connaissance de l’offre et de la demande et de réguler le cas échéant le marché. Exemples de rapport : chiffres 2020, les Vins de Provence à l’export en 2020 ;
  • technique : développer et soutenir la recherche et les expérimentations, notamment grâce à un partenariat avec le Centre du Rosé ;
  • qualitative : suivi aval de la qualité afin de contrôler et d’améliorer la qualité des vins au stade de la commercialisation, avec une volonté forte de développer le segment premium ;
  • promotionnelle : communication et promotion collectives des vins des trois appellations, en France et à l’international.

Un arsenal offensif pour promouvoir les vins de Provence

Parmi les dernières actions menées par le CIVP, citons le plan de relance de 1,2 million d’euros, « On a tous besoin de Provence », mené en réaction à la baisse d’activité de 30% constatée durant le 1er confinement du printemps 2020.

Avec 90% des ventes réalisées grâce aux rosés, la filière pouvait raisonnablement s’inquiéter de la fermeture des cafés, bars et restaurants (41% de la commercialisation). Des mesures furent mises en place afin de soutenir les producteurs, de renforcer la communication digitale et le partenariat entre les chefs et les vignerons de Provence.

Un programme d’animation du territoire permit également de promouvoir les ventes directes durant les mois estivaux. L’international ne fut pas oublié notamment grâce à des mesures de soutien au développement numérique, à des partenariats avec sites web étrangers, et même à la mise en route d’une « market place » pour la zone Asie-Pacifique.

 

Auteur : Aurélien Grevet

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Crédit image :  gb27photo – Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*