Vendre des grands vins et en tirer le meilleur parti

Vendre des grands vins et en tirer le meilleur parti

Vendre des grands vins de sa cave personnelle requiert des compétences spécifiques : la connaissance des grands crus, mais aussi un suivi permanent des fluctuations des différents marchés internationaux.

Le marché français n’est plus suffisant pour vendre des grands vins

Aujourd’hui, optimiser la vente de ses grands vins exige d’avoir accès aux échanges internationaux. Si le marché domestique des grands crus persiste, force est de constater qu’il se restreint au fur et à mesure de la flambée des prix des bouteilles les plus prestigieuses.

Pour les bordeaux, malgré un contexte général morose, nous évoquions au printemps la hausse des prix de sortie des primeurs bordelais.

En Bourgogne, les grands domaines affichent des prix en constante augmentation comme l’illustre la progression de plus de 88 % des cours de l’indice Burgundy 150, sous-indice bourguignon du Liv-ex Fine Wine 1000. Il est considéré par de nombreux professionnels comme un bon baromètre du marché des grands crus.

Les marchés étrangers de grands crus constituent des niches à exploiter

La période actuelle éclaire particulièrement la puissance des fluctuations de marché. Prenons l’exemple de l’application de 25 % de taxes sur les vins français décrétés par l’administration Trump. Ses conséquences sur le marché des grands crus sont colossales dans la mesure où les États-Unis sont le premier acheteur de crus hexagonaux.

De même, la situation conflictuelle à Hong-Kong, et, plus largement, les difficultés rencontrées par l’économie chinoise freinent les achats de grands vins.

Néanmoins, un solide réseau de distribution permettant d’exploiter l’émergence de nouveaux marchés ou encore des conditions favorables comme la disparition des taxes sur le vin au Japon, laisse au professionnel aguerri de larges opportunités de revente.

Pour vendre des grands vins, 2 canaux à privilégier

Le particulier qui souhaite vendre des grands vins peut profiter de cette plus-value apportée par le marché mondial en faisant appel à un professionnel doté de contacts internationaux fiables. Deux opportunités se présentent alors à lui : les ventes aux enchères ou la vente directe à un négociant international.

Les maisons de vente de grands vins aux enchères disposent incontestablement de réseaux internationaux larges et fiables. Cependant, les vendeurs sont souvent rebutés et par le niveau très élevé des frais et par la longueur du processus. En cumulant frais acheteur et frais vendeur, l’écart entre la somme payée par l’acquéreur et celle perçue par le vendeur oscille de 40 à 45 %. De plus, il se passe au moins 3 mois entre la décision de vendre et le moment de la réception des fonds. Encore faut-il que tout soit vendu en une fois, ce que le système des enchères ne garantit pas.

En faisant appel à un négociant international en grands crus, comme Vinoptimo, le particulier qui souhaite vendre des grands vins s’assure :

  • d’optimiser le prix de vente des bouteilles grâce à la spéculation qui caractérise le marché
  • international des grands crus ;
  • de recevoir une offre de rachat globale, détaillée et parfaitement transparente (pas de frais cachés) ;
  • de pouvoir conclure la vente très rapidement ;
  • de la garantie d’une transaction et d’un règlement sécurisés ;
  • de bénéficier d’un service d’emballage et d’enlèvement adapté dès que l’ampleur de la cave le justifie.

 

Contactez-nous pour vendre des grands vins. Nous vous transmettrons une offre de rachat de vos grands crus en toute discrétion sous 48 heures.

 

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*