Réaliser une juste estimation du vin pour vendre ses grands crus

Réaliser une juste estimation du vin pour vendre ses grands crus

L’amateur averti s’attache à maintenir la cohérence de sa cave en la faisant constamment évoluer. Bien sur une cave évolue à travers sa consommation, mais aussi par de régulières cessions. Nous vous expliquons comment éviter les pièges les plus fréquents pour vendre vos grands crus.

Estimer vos vins à leur juste valeur

Vendre ses grands vins en toute quiétude nécessite de conserver à l’esprit quelques conseils de bon sens. Afin de se prémunir de toutes ces tentatives d’escroqueries qui entachent la vente de grands vins, notamment entre particuliers, il est indispensable de s’adresser à un interlocuteur fiable qui saura estimer la qualité des bouteilles.

Pour réaliser une bonne estimation de votre vin, il n’est pas nécessaire que l’interlocuteur à qui vous vous adressez celui-ci soit un marchand de vin professionnel. Il nous semble simplement plus prudent de s’orienter vers un connaisseur, identifiable, qui aime le vin et le connaît. Un tel acheteur permettra également de mieux vendre vos grands crus. Il sera en effet le plus enclin à valoriser le soin apporté à la conservation des vins ainsi que la traçabilité des provenances. Il sera particulièrement sensible à des achats chez le producteur, ou chez de notables marchands, puis à une lente maturation dans une cave adaptée.

Une estimation qui reflète les cours du marché du vin

Un écueil se répète régulièrement lors de la vente de vin entre particuliers. Le propriétaire de belles bouteilles, le plus souvent plus par attachement que par cupidité, peut être tenté de surestimer ses grands crus. Il nous semble alors indispensable de rappeler que les cours du marché réel divergent des prix exorbitants pratiqués par quelques cavistes et détaillants particulièrement en vue, qui eux-mêmes dépensent sans compter pour cette notoriété.

Enfin, nous incitons ceux qui souhaitent vendre leurs vins à bien distinguer l’estimation que peut lancer, en toute honnêteté, un expert, de la somme réellement récupérée. Une estimation n’est par définition pas engageante et, dans les ventes aux enchères, des frais viennent s’ajouter, dont une partie à la charge du vendeur.

Auteur : Aurélien Grevet

© Gregory Johnston – Fotolia.com

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*