Vin portugais, une grande richesse sur un vignoble maîtrisé

Vin portugais, une grande richesse sur un vignoble maîtrisé

Le vin portugais affiche une immense diversité au regard de la superficie du pays. Des portos, sombres, concentrés et capiteux, les plus célèbres et les plus anciennement produits, aux vinhos verdes, clairs, délicats et presque effervescents, la palette qu’offre le vignoble portugais révèle une grande richesse.

Le vin portugais, une rare et précieuse diversité

Le vignoble portugais n’arrive qu’au 11e rang mondial en termes de superficie, avec 190 000 hectares en 2016, loin derrière son voisin espagnol qui occupe la tête de ce classement avec 975 000 hectares. À titre de comparaison, les vignes françaises couvrent 785 000 hectares. Entre 2012 et 2016, sous l’effet d’une réorientation qualitative majeure, le vignoble portugais fut amputé de près de 20 % de sa surface, perdant 41 000 hectares en 4 ans. Malgré cette perte de terres cultivées et une superficie limitée, les profondes disparités topographiques qui le caractérisent offrent une diversité de styles rare au vin portugais.
Les vignobles situés sur la côte atlantique bénéficient d’une pluviométrie abondante et de l’effet régulateur de l’océan.
À l’intérieur des terres le climat est plus aride et les températures sont extrêmes.
Rappelons que bien qu’incomparables, les appellations Porto et Vinho Verde sont adjacentes au nord du pays. En plus de cette région Nord, le Portugal compte deux autres grandes zones de production, la première sur les rives du Tage, au centre du pays, et la seconde au sud, dans les plaines arides de l’Alentejo et sur la côte de l’Algavre.

Les rendements du vignoble portugais sont maîtrisés

Avec 6 millions d’hectolitres de vins produits en 2016, selon les chiffres de l’OIV, le Portugal est le 11e producteur mondial de vin en volume. Il apparait que les rendements sont maîtrisés, avec moins de 32 hectolitres à l’hectare contre plus de 50 en France et en Espagne.
Le Portugal exporte 2,8 millions d’hectolitres de vin, près de la moitié de sa production. Il est le 9e exportateur mondial tant en volume qu’en valeur (700 millions d’euros). En plus des traditionnelles exportations de portos et de madères, le virage qualitatif conforte les marchés extérieurs des vins portugais, par exemple les vins de la Vallée du Douro, souples et fruités. Des grands noms emblématique du porto, telle la Maison Niepoort, offrent aujourd’hui une large gamme de vins tranquilles d’une belle qualité.
Avec une consommation nationale de 4,6 millions d’hectolitres et des importations de 1,8 million d’hectolitres, on se rend compte qu’une partie des vins importés sont ensuite vendus à l’export. Le Portugal, avec l’héritage de son passé colonial, est un relais de distribution vers certains pays africains et vers l’Amérique du Sud.

 

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  somartin Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*