On rame sur le marché international des grands crus en 2019

On rame sur le marché international des grands crus en 2019

Le marché des grands crus traverse en 2019 une phase particulièrement difficile.
Les indices du Liv-ex matérialisent le climat morose qui caractérise l’évolution du cours des grands crus depuis 18 mois.

Le marché des grands crus touché par la taxation américaine

Mais depuis début 2019, ce qui pouvait être considéré comme une saine consolidation des prix après d’importantes hausses se transforme en une période de grande nervosité. Les mauvaises nouvelles s’accumulent en effet sans laisser présager d’améliorations à court terme, avec en point d’orgue la taxation de 25 % des vins français aux États-Unis, premier acheteur des grands crus hexagonaux.
Décidée par l’administration Trump en rétorsion à la taxe GAFA, cette mesure afflige un peu plus les principaux acteurs français du marché des grands crus.

Un secteur déjà déstabilisé par les tensions liées à l’évolution des taux de change :

  • d’un côté, la forte dévaluation de la livre sterling générée par les incertitudes que suscitent les interminables aléas du Brexit, favorise la compétitivité des importants stocks britanniques;
  • de l’autre, la dévaluation du yuan, conséquence des tensions commerciales sino-américaines, handicape lourdement les acheteurs asiatiques en pleine préparation du Nouvel An chinois.

La politique à contrepied des Primeurs de Bordeaux

Alors que le contexte général du marché des grands crus était déjà maussade, le scepticisme provoqué par des prix en hausse affichés lors de la campagne des Primeurs de Bordeaux 2018 s’amplifie avec l’arrivée physique des premières bouteilles des primeurs 2017. Un article du Liv-ex note que sur les 50 principales références bordelaises de 2017, seules 7 affichent des prix en hausse, 3 demeurent stables, et 37 perdent de la valeur après 18 mois d’immobilisation de trésorerie.

Les acheteurs de grands crus vont-ils faire la fête ?

Dans ce contexte, les acheteurs se montrent particulièrement frileux et attendent avec impatience de bonnes nouvelles, ou du moins quelques certitudes qui tardent à venir. Les fêtes de fin d’année suffiront-elles à insuffler un nouvel élan ? Assistera-t-on enfin à l’épilogue du Brexit, avec ou sans « deal » ? Rien n’est moins sûr.

Restons positifs : cela laisse le temps de déguster un grand cru et de revenir aux plaisirs irremplaçables qu’offrent les grands vins !

 

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Marina Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*