Le marché du vin du 1er semestre 2017 : les primeurs en sandwich

Le marché du vin du 1er semestre 2017 : les primeurs en sandwich

Le marché du vin au premier semestre 2017 est assez satisfaisant selon les différents indices permettant de mesurer la santé du négoce des grands crus.

Un marché du vin positif, mais affecté par l’attentisme en France

Mis à part avril et début mai, ponctués de ponts, de vacances scolaires, avec l’élection présidentielle en guise de cerise sur le gâteau de l’attentisme, le premier semestre a vu les cotes des grands crus augmenter lentement mais sûrement. Les ventes de vin en primeur n’ont pas fait obstacle à cette augmentation, soutenues en trame de fond par un millésime 2015 excellent, mais surtout par un 2016 encore plus prometteur.
Globalement, les prix de sortie en primeur ont augmenté de 15 %, tout particulièrement les Châteaux ayant vu leurs notes augmenter, mais aussi ceux dont la note est baissière. C’est là toute la magie de Bordeaux. Les négociants britanniques clients des primeurs se sont un tantinet raréfiés, devant s’acquitter des 15 % d’augmentation des prix en sus des 15 % supplémentaires dus au taux de change de la livre sterling.

Le marché du vin dopé pour un temps par le Brexit

Mais le Brexit vient modifier la donne sur le marché de l’achat/revente de vin.
D’une part, les collectionneurs britanniques souhaitant revendre leur cave se tournent vers les canaux de revente en euros, attirés par le taux de change favorable leur octroyant 15 % de revenus supplémentaires par rapport à une revente en livre sterling.
D’autre part, certains collectionneurs outre-manche n’ayant aucune velléité de revendre leur cave se manifestent comprenant qu’ils peuvent effectuer une belle opération financière.
Conséquence directe, le marché du rachat de cave par les négociants et les maisons d’enchères voient les demandes de ces collectionneurs britanniques augmenter sensiblement, diluant d’autant le marché existant en mettant une pression sur les prix. Ce phénomène est encore balbutiant dans l’attente des modalités précises du Brexit. Mais, si vous souhaitez revendre votre cave, n’attendez pas qu’il soit trop tard, car un Brexit dur pourrait bien voir ce phénomène prendre de l’ampleur.

Vinoptimo recherche des grands crus pour ses clients internationaux.
Nous vous faisons, en 48 h, une estimation de vos grands crus et une offre de rachat sérieuse et confidentielle.

 

Auteur : Thomas Wallart

 

 

Image ©  yakovector fotolia.com

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*