Quel champagne choisir selon les mets ?

Quel champagne choisir selon les mets ?

Le choix considérable au sein de l’appellation Champagne est tel qu’il peut parfois perdre l’amateur. Les circonstances de dégustation aident à faire son choix.

A l’apéritif des champagnes ciselés et subtils

À l’apéritif, il est le plus souvent agréable de privilégier un choix de champagne alliant légèreté et fraîcheur. Dans cette optique, les cuvées « extra brut » (non dosées) sont idéales. Les cuvées brut, véritables étendards des maisons de Champagne, apportent une touche classique et d’incontestables repères. Les blancs de blancs, ciselés et subtils, issus du seul cépage chardonnay, ajoutent une note élégante et gourmande avec une bouche plus ample.

Ensuite un choix de champagne entre aérien et puissance

Pour accompagner les fruits de mer, rien de tel que de rechercher des champagnes qui leur feront écho à travers des saveurs iodées. Les cuvées les plus aériennes, parmi les extra-bruts et les bruts, associent souvent parfaitement vivacité et teintes salines.

Pour des poissons gras, plus puissants ou en sauce, plus d’ampleur sera bienvenue. Les blancs de blancs ou toute autre cuvée, plus marquée par l’élevage en barrique, conviendra. Le raisonnement est le même et plus poussé encore pour les viandes blanches et ou en sauce. La vinosité du champagne est alors à privilégier afin de tenir tête à la puissance de l’assiette. Pour les plats épicés, les champagnes vifs sont d’excellents compagnons, agissant en exhausteurs de goût.

Puis opter pour des notes de fruits rouges et d’acidité

Avec les fromages, deux choix gustatifs se proposent. Soit associer de subtiles notes de fruits rouges avec les cuvées rosées, le champagne remplit alors un rôle équivalent à celui de la confiture. Soit chercher, en écho au mets, une ample gourmandise grâce au chardonnay des blancs de blancs, comme on le ferait avec un grand cru blanc bourguignon. Dans cette association les notes florales et fruitées (fruits à chair blanche ou jaune) tiennent également toute leur place.

Et pour le dessert le choix de champagnes est vaste en fonction des notes que l’on cherche à sublimer. Mais nous sommes ici tentés d’inciter à dépasser l’image parfois un peu désuète des champagnes doux (demi-sec). Il convient juste de bien le choisir. Pour notre part,  cela sera la cuvée Rich de Pol Roger, bel équilibre entre sucrosité et acidité.

Retrouvez nos choix de champagnes immédiatement disponibles et à prix raisonnables.

Auteur : Aurélien Grevet

 

Image : © baibaz – fotolia.com

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*