Comment aborder le rachat de bouteilles de grands crus ?

Comment aborder le rachat de bouteilles de grands crus ?

Le rachat de bouteilles de vin est une activité sensible, particulièrement pour les grands crus. Pour que l’opération soit profitable et loyale, vendeur et acheteur doivent être bien conscients des tendances du marché et de son mode de fonctionnement.

Le rachat de bouteilles de vin s’effectue sur un marché complexe

Le marché des grands crus subit de nombreuses fluctuations qui tiennent à des causes exogènes et endogènes.

La conjoncture économique mondiale est à ce titre suivie de près par les acteurs du négoce international. Le ralentissement de l’économie chinoise, et tout le flou qui l’entoure, ne favorisent par exemple pas la confiance des marchands. De même, les puissantes incertitudes créées par l’accumulation d’annonces contradictoires autour du Brexit incitent à la prudence.

D’un point de vue plus spécifique au marché des grands crus, les prémices du printemps sont traditionnellement dédiées à la campagne des primeurs de Bordeaux. Nombre d’acheteurs se focalisent dessus, même si les dernières éditions marquent incontestablement un essoufflement.

Le rachat de bouteilles de vin remarquables est peu sensible aux aléas

La période actuelle pourrait donc sembler peu propice aux rachats de cave. Il convient néanmoins de fortement nuancer cette affirmation. Les vins d’exception demeurent particulièrement prisés, l’effet de rareté joue à plein. Les grands crus du Domaine de la Romanée s’arrachent par exemple à des prix toujours plus hauts, comme nombre d’autres grandes cuvées de Bourgogne dont la production est limitée. De même, Petrus est une valeur sûre qui garantit une transaction fructueuse pour le vendeur de grands crus.

Les bouteilles de ces crus d’exception ne sont pas les seuls à trouver preneurs. Toutes les belles cuvées mâtures, ou s’approchant de leur phase d’apogée, se vendent sans difficulté, surtout quand elles sont encore conditionnées dans leurs emballages d’origine.

Vente aux enchères ou vente directe ?

Pour recevoir une offre de rachat de ses bouteilles de vin, le vendeur peut s’adresser aux maisons de vente aux enchères. Elles bénéficient incontestablement d’un réseau international de vente de qualité. Mais, les frais (plus de 40 %) et les délais de paiement (au moins 60 jours entre la décision de vendre et la réception des fonds) nuisent à l’attractivité de l’offre.

Un négociant international comme Vinoptimo sera en mesure de formuler une offre de rachat des vins détaillée et nette de frais, donc parfaitement lisible, tout en finalisant la transaction dans les plus brefs délais.

 

Transmettez-nous votre liste de bouteilles de vin à racheter, vous recevrez notre offre de rachat sous 48 heures.

 

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Redzen Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*