Vin suisse, les grandes cuvées au pied des sommets

Vin suisse, les grandes cuvées au pied des sommets

Le vin suisse puise ses origines à l’époque romaine durant laquelle la viticulture se développa en remontant du bassin méditerranéen le long du Rhône. Si la taille du pays et par extension celle du vignoble sont limitées, les vins suisses offrent une large palette de crus de qualités dont quelques grandes cuvées sont particulièrement prisées des amateurs éclairés.

Le vin suisse est un élément culturel fort du pays

Le vignoble suisse couvre une surface de près de 14 800 hectares. Il se concentre principalement à l’ouest et au sud du pays, à l’exception des terroirs de la Suisse alémanique au nord-est du territoire. Les chiffres du portail officiel Swiss Wine, éclairent une donnée essentielle caractérisant la prégnance du vin dans la société suisse. Si la surface de ses vignes n’occupe que la 20e place mondiale, le ratio entre la surface du pays et celle de ses vignes monte au 10e rang.

La carte des vins suisses se divise en 6 régions

Vin suisse, 6 régions. Vinoptimo

Le Valais est la plus grande région viticole de Suisse (33 % de la surface nationale) et s’étend sur plus de 100 km le long du Rhône, offrant une grande diversité de vins majoritairement rouges (61 % de la production). Plus de 74 cépages sont utilisés dans cette région. Les rouges sont dominés par le Pinot Noir et le Gamay, et les blancs par le Chasselas dont la désignation locale est le Fendant. Deux facteurs climatiques caractérisent la région : la protection que constitue la barrière alpine contre de trop fortes précipitations et le foehn, ce vent chaud qui accélère la maturation des raisins. Christophe Abbet et sa gamme de liquoreux jouissent d’une réputation presque unique chez les amateurs.

Le canton de Vaud occupe la 2e place du vignoble suisse (25 %). Le climat de ce pays subit une forte influence des lacs. Il est considéré comme le pays du Chasselas, cépage indigène suisse par excellence dont la finesse s’exprime dans des blancs frais et fruités.

La Suisse alémanique couvre 19 % du vignoble. Cette région se caractérise par la dispersion des surfaces viticoles. Les vins rouges y représentent 2/3 de la production et sont issus presque exclusivement du Pinot Noir, appelé localement Blauburgunder. Le cépage Müller Thurgau est majoritaire dans l’élaboration des blancs. À Fläsch, Daniel Gantenbein se distingue, notamment grâce à son Pinot Noir particulièrement généreux et imposant.

Le vignoble genevois suit (10 %), à la jonction entre les Alpes et le Jura. Il affiche la densité viticole la plus forte du pays et revendique une large variété dans sa production. Les rouges sont majoritairement issus du Gamay, mais le Pinot Noir et les cépages indigènes Gamaret et Garanoir prennent de l’ampleur. Le Chasselas domine les cépages blancs, suivi du Chardonnay.

Le Tessin (7 %), pays presque exclusif du Merlot, tourné vers l’Italie, et la région des Trois Lacs (5 %) complètent la carte viticole suisse.

 

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Somartin Adobe Stock & dikobrazik Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*