Le salon Vinexpo Asia – Pacific 2014 annonce-t-il une reprise ?

Le salon Vinexpo Asia – Pacific 2014 annonce-t-il une reprise ?

Le salon Vinexpo Asia Pacific qui s’est tenu à Hong-Kong du 27 au 29 mai, apporte enfin de bonnes nouvelles dans un marché du vin globalement morose. Avec 16 800 visiteurs et plus de 1300 exposants, ce rendez-vous incontournable de l’industrie vinicole affiche une hausse de fréquentation de 6,4%.

Succès de l’édition 2014 de Vinexpo Asia Pacific

Le président du salon Vinexpo Asia Pacific, Xavier de Eizaguirre note que «le nombre d’acheteurs chinois présents cette année a connu une légère progression. La fréquentation de visiteurs d’Asie du Sud-Est se démarque elle par une forte augmentation, avec de plus en plus de visiteurs de Malaisie, Indonésie, Thaïlande ou Vietnam ».

Il est vrai que plus de 34 nationalités ont fait le déplacement pour participer à cette édition 2014 de Vinexpo Asia Pacific. Cette diversification des acheteurs est un facteur extrêmement favorable face à l’immense dépendance au marché chinois de ces dernières années.

De nouvelles tendances du marché se révèlent au salon Vinexpo ?

De plus le succès de l’édition 2014 de Vinexpo Asia Pacific est l’occasion de relativiser les analyses catastrophistes concernant le marchand chinois.  Certes pour la première fois depuis 10 ans, la consommation globale de vin a baissé, cependant la Chine est devenue en même temps le premier pays consommateur de vin rouge au monde (1,9 milliards de bouteilles consommées en 2013).

Faut-il  comprendre cette baisse comme un retournement de tendance ou, au contraire, la considérer comme une étape de consolidation au sein d’une phase de croissance à long terme ? Comme beaucoup de négociants en vin, nous nous orientons vers la deuxième hypothèse. S’il est indéniable que les exportations françaises vers la Chine ont baissé en 2013 (16% en volume, 18% en valeur), en particulier les vins de Bordeaux (23% en volume), il convient de rappeler que ces mêmes exportations furent multipliées par 5 au cours des dernières années. Il est vraisemblable que nous assistions simplement à une nécessaire crise d’ajustement d’un marché en voie de maturation.

Auteur : Aurélien Grevet

Crédit Photos : Hervé Lefebvre

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*