Prosecco, les bulles décontractées

Prosecco, les bulles décontractées

Le prosecco est le vin effervescent le plus produit au monde. Largement portée par la mode mondiale du spritz, le prosecco attire un public jeune et décontracté. Son prix est aussi plus abordable que celui du champagne. Cette appellation de vin blanc pétillant italien recouvre une diversité de gammes et de styles.

Le prosecco, un pur produit de Vénétie

Le prosecco est produit au nord-est de l’Italie, en Vénétie et au Frioul. Il est principalement vinifié à partir d’un cépage autochtone dénommé Glera. Ce dernier représente au minimum 85% de l’assemblage et peut être complété par d’autres cépages tels les Perara, Bianchetta et Verdiso.

Le vignoble de l’appellation recouvre 25 000 hectares, donc beaucoup moins que celui de la Champagne (34 300 hectares). Mais les rendements peuvent y être plus importants, jusqu’à plus de 150 hectolitres à l’hectare (contre 60 en moyenne en Champagne). En 2020, 500 millions de bouteilles de prosecco ont été produites, soit près du double de la production champenoise.

Pour être précis, il existe deux appellations de Prosecco.

  • la DOC – Denominazione di Origine Controllata, proche de l’AOC française) ;
  • la DOCG – Denominazione di Origine Contrallata e Garantita, AOC supérieure en Italie, proche des classements dans les différentes régions viticoles françaises).

La DOCG se concentre dans les vallons entre les villes de Conegliano et Valdobbiandene, collines classées au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2019.

Prosecco, les bulles à la vénitienne. Vinoptimo

La vinification du prosecco s’opère en deux étapes de fermentation.

La première transforme le sucre du raisin en alcool, il s’agit de la fermentation alcoolique classique, en cuve. Contrairement à la méthode champenoise, dans laquelle la prise de mousse est réalisée en bouteille, la deuxième étape de fermentation du prosecco est également effectuée en cuve grâce à la méthode Charmat, ou fermentation en cuve close. Ce process est bien entendu moins coûteux que celui utilisé en Champagne, mais offre en contrepartie moins de nuances de style.

Quel prosecco choisir ?

Prosecco brut, extra-dry ou dry…

Les styles de prosecco dépendent du niveau de sucres ajoutés durant la seconde fermentation.

  • Le prosecco brut est le moins dosé, avec moins de 12 g/litre de sucre résiduel, il offre des vins frais, floraux et fruités.
  • Le prosecco extra-dry contient entre 12 et 17 g de sucre résiduel, il est le plus répandu en Italie et convient tant aux apéritifs que pour accompagner fruits de mer, fritures et pizzas.
  • Le prosecco dry est beaucoup plus sucré, 17 à 32 g, se sert frappé, et convient plus aux plats épicés, sucrés-salés ou aux desserts.

… frizzante ou spumante ?

Une dernière distinction existe entre les proseccos frizzante, à la bulle fine et élégante, et les proseccos spumante, à la mousse bien plus développée et vivifiante.

 

Ne doutant absolument pas de l’existence d’excellents proseccos, nous reconnaissons la limite de nos connaissances en la matière. En revanche, nous sommes intimement persuadés qu’un bon prosecco est préférable à nombre de champagnes de qualité moyenne, et est bien moins onéreux.

Nous avons sélectionné un prosecco Brut bio, Zharpi de Perlage qui remplit parfaitement son rôle tant à titre professionnel que privé. A retrouver dans la boutique en ligne quel.vin.

 

Auteur : Aurélien Grevet

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Crédits image :  Mathilde Langevin  (Unsplash)   –   stevanzz  (AdobeStock)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*