Le Domaine des Ardoisières : des grands vins de Savoie au naturel

Le Domaine des Ardoisières : des grands vins de Savoie au naturel

Le Domaine des Ardoisières de Brice Omont est une exquise illustration du renouveau qualitatif de la viticulture savoyarde. Ces grands vins en biodynamie reflètent le lien qui unit quelques passionnés authentiques à leur terre, ce beau terroir alpin resté trop longtemps à l’écart de l’univers des grands crus.

Le Domaine des Ardoisières, une belle histoire de démocratie participative

L’histoire du domaine des Ardoisières est intimement liée à la pugnacité d’un maire, Denis Perroux, attaché au dynamisme de sa commune, Cévins, et de son pays, la Savoie ; aux convictions biodynamistes d’un vigneron pure souche, Michel Grisard ; et à l’énergie d’un jeune Champenois, Brice Omont, en quête d’une terre où exprimer son talent. Elle débute en 1997 avec la décision collégiale du maire, de ses adjoints et de ses administrés, de replanter dès 1998 des vignes sur les 420 parcelles abandonnées du coteau abrupt qui surplombe le village.

Après une première récolte significative en 2002 (22 hectolitres), le domaine bénéficie d’un nouveau souffle en janvier 2003 lorsque Brice Omont rencontre Michel Grisard, puis le rejoint afin de l’épauler, fort de sa formation d’ingénieur agricole. Brice s’installe définitivement en 2005 et prend les rênes du domaine en 2010.

Les Ardoisières, c’est le domaine du minéral

Au Domaine des Ardoisières, malgré une topographie parfois dantesque, où la pente excède 70 %, la biodynamie et plus largement les principes respectueux du terroir et de ses particularités, sont inamovibles.

Les vins, issus des cépages locaux traditionnels, expriment la spécificité minérale des sols et sous-sols des coteaux de Cévins et de Saint-Pierre de Soucy. Les cuvées, Silice, Argile, Schiste, Améthyste, Quartz, portent le nom de ces roches qui les façonnent.

Dans les rouges, Argile rouge (65% Gamay, 25% Mondeuse Noire, 10% Persan) est l’exacte antithèse du cliché du rouge savoyard râpeux. Puissamment parfumé, il conserve néanmoins un caractère gouleyant, de beaux équilibres et une fraîcheur entretenue par son élevage en cuve.

Améthyste (60% Persan, 40% Mondeuse Noire), élevé 18 mois en barrique, est plus profond et révèle une immense finesse teintée d’épices, de fumé, de cuir et de fruits noirs.

Côté blanc, Argile Blanc (40% Jacquère, 40% Chardonnay, 20% Mondeuse Blanche) illustre le caractère cristallin et pur des vins du Domaine des Ardoisières.

Mais notre grand coup de cœur est pour Schiste 2019. Issue d’un assemblage de 40 % de Jacquère, 30 % de Roussane, 20 % de Malvoisie et 10 % de Mondeuse Blanche, cette cuvée, tendue, raffinée et équilibrée, aux notes de fruits à noyau et d’arômes pâtissiers, se hisse sans conteste au rang des très grands vins.

La grande cuvée de blanc, Quartz, ajoute des notes miellées à ce bouquet, mais réclame encore un peu de temps pour s’affiner.

 

Auteur : Aurélien Grevet

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Crédit image :  Vinoptimo – Emily LAM

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*