Salon, le champagne unique

Salon, le champagne unique

Le champagne Salon tient une place qui n’a pas son pareil dans l’esprit des amateurs de grands crus.
L’originalité de cette cuvée tient tant à son histoire qu’à son mode de production. Née de la volonté d’un homme, Aimé Salon, de vinifier un champagne à son goût, elle fut élaborée pour la première fois en 1911, avec des vins issus de raisins de la vendange 1905. Ce n’est que près d’une décennie plus tard, à partir de 1920, qu’elle fut commercialisée. Salon connut très vite le succès. Dès 1928, le champagne Salon était sur les tables de Maxim’s, le célèbre établissement du Paris des années folles.

Le champagne Salon puise sa singularité d’une conception élitiste

Le champagne Salon a des origines triplement unique. Il est issu :

  • d’un seul cépage, le chardonnay ;
  • d’un seul terroir, autour du mythique village de Mesnil-sur-Oger ;
  • d’un seul millésime, offert à la dégustation 8 à 12 ans après sa vinification.

Dans cette région d’assemblage, avec tant de cépages, de crus, de millésimes, Salon se démarque en proposant une seule cuvée… et uniquement dans les belles années. Au XXe siècle, seuls 37 millésimes furent jugés par la Maison d’une qualité suffisante pour faire naître ce grand vin effervescent. De même, les volumes produits, environ 80 000 bouteilles par millésime, attestent de l’exigence de perfection de la Maison.

La Maison Salon cultive le style

Modèle d’équilibre aromatique et de tranchant, le style incomparable du champagne Salon est le fruit d’une subtile et parfaite alchimie.
Après des vendanges manuelles, les raisins sont immédiatement passés dans un pressoir dédié. La fermentation alcoolique est obtenue dans des cuves en inox, avec une absence de fermentation malolactique. Puis une longue garde des bouteilles en cave avant le dégorgement et un faible dosage.

Les champagnes Salon, conçus pour la garde

Champagne Salon, 2002. Dégustation VinoptimoElaboré pour un voyage au long cours, un champagne Salon exige d’être patient avant de pouvoir en apprécier toute l’élégance et le raffinement. Déguster Salon est rare, mais marquant. J’ai le souvenir précis d’un millésime 2002 qui fut servi en 2018 pour débuter un fameux repas, où d’autres grands noms s’invitèrent. La sensation d’une grande fraîcheur dominait en bouche et laissait présager d’un potentiel de garde encore immense. Des notes de fleurs blanches et d’agrumes s’exprimaient ensuite, tout en finesse, avant de laisser place à la gourmandise beurrée du chardonnay.

Un grand moment ! Unique !

 

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Champagne Salon

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*