Quelle qualité pour le millésime 2017 de Bordeaux ?

Quelle qualité pour le millésime 2017 de Bordeaux ?

Intéressons-nous à la qualité du millésime Bordeaux 2017 au moment où commence la campagne des Primeurs 2017. Ce millésime suit deux très belles années, 2015 et 2016.

2017, encore un « millésime du siècle » ?

Quand nous évoquons la qualité des millésimes bordelais, nous sommes toujours tentés de plaisanter sur le nouveau « grand millésime à venir », sur ce énième « millésime du siècle ». Il faut néanmoins reconnaître que les techniques de vinification ont effectivement connu de notables avancées au cours de ces dernières décennies. Les moyens des plus grands Châteaux sont désormais considérables.
À en croire les premières publications des dégustateurs de renom, la qualité du millésime 2017 semble être au rendez-vous, sans être exceptionnelle.

Le millésime Bordeaux 2017 marqué par le gel

Millésime Bordeaux 2017 marqué par le gel. VinoptimoMais le fait majeur du millésime 2017 à Bordeaux est le terrible gel qui toucha les vignobles au mois d’avril. La situation est évidemment contrastée selon les appellations.
La Rive Droite subit les plus importantes pertes. Les rendements à Saint-Émilion Grand Cru en 2017 représentent moins de la moitié de ceux de 2016 (21,7 hectolitres par hectares, contre 46,2 en 2016). À Pomerol, le constat est similaire : 24,9 hl/ha contre 44,4 hl/ha.
Rive Gauche, le long de l’estuaire, la situation est très différente : Pauillac et Saint-Estèphe affichent des rendements supérieurs à la moyenne de ces dix dernières années, Saint-Julien est dans la norme, seule l’appellation Margaux est en nette baisse (32,3 hl/ha en 2017 contre 49,4 hl/ha en 2016).

De grands écarts de qualité selon les moyens des Châteaux

Nous savons que de faibles rendements peuvent être un signe d’excellente qualité. Mais au sein des appellations les plus atteintes, les moyens financiers à la disposition des Châteaux engendrèrent de grands écarts. Rive Droite comme Rive Gauche, la différence de qualité du millésime des Bordeaux 2017 est directement liée aux moyens en main d’œuvre des Châteaux. Là où certains purent mettre en place des vendanges particulièrement sélectives, délaissant les grappes de 2ème génération, celles plus fragiles et moins qualitatives, qui remplacèrent les premières détruites par le gel, la qualité est notable.
Pour les autres, notamment les appellations Bordeaux et Côtes de Bordeaux, les dommages sont lourds, tant en termes de volume (jusqu’à 40 % de perte), que de qualité des jus.
Au sein de l’élite bordelaise des Grands Crus, ce sont finalement les appellations de la Rive Droite qui semblent offrir les plus grands vins, là où la sélection liée au gel fut la plus rigoureuse.
Dans le Top 25 des vins notés par James Molesworth du Wine Spectator, 17 sont des Saint-Émilion et Pomerol dont 8 dans le Top 10.

 

Retrouvez ici la sélection de grands vins de Bordeaux à prix raisonnable de Vinoptimo.

 

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

 

Image ©  Yann Laurençon Adobe Stock

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*