Luca Roagna, l’étoile montante du Piémont italien

Luca Roagna, l’étoile montante du Piémont italien

Luca Roagna fait partie de ces noms qui attisent intensément l’intérêt des amateurs de vins éclairés. Et pour cause, ce jeune vigneron d’une quarantaine d’années est assurément l’une des très grandes figures en devenir de l’univers des grands crus italiens.

Le domaine Roagna, entre Barolo et Barbaresco

Implanté dans le célèbre village piémontais de Barbaresco, le domaine Roagna élabore des vins depuis la fin du XIXe siècle, époque à laquelle la production viticole régionale était presque exclusivement dédiée aux liqueurs. En 1989, il s’étend et acquiert des parcelles d’appellation Barolo.

Le vignoble s’étend aujourd’hui sur une douzaine d’hectares répartis, à parts égales, entre Barolo et Barbaresco. Cette région piémontaise des Langhe, aux coteaux verdoyants et ondulés, et aux petites parcelles aux caractéristiques particulières, rappelle à bien des égards la spécificité bourguignonne des « climats ». Le style des vins tout en finesse et l’important potentiel de garde des crus prolongent ce mimétisme.

Luca Roagna, 5e génération à la tête de l’exploitation familiale, vinifie son premier millésime en 2001.

Luca Roagna, les grands vins du Piémont italien. Vinoptimo

Les vignes du Domaine Roagna puisent profondément leurs ressources dans la terre

Chez Luca Roagna, les vignes se distinguent de celles des voisins, l’enherbement y est de mise, et peut même sembler chaotique. C’est pourtant là un élément clé de la philosophie qui l’anime, le premier point de son Manifeste. Il s’agit de préserver à tout prix les équilibres naturels. Il reprend souvent la comparaison avec l’environnement autorégulateur de la forêt qu’il érige en concept. Les vignes sont issues d’une sélection massale (à partir des pieds historiques) qui, tout en améliorant la qualité des ceps, préserve la diversité génétique.

Lenteur et douceur sont les maîtres mots pour la vignification au Domaine Roagna

Dans la cave, les macérations sont volontairement douces et longues, pouvant même atteindre 100 jours. Elles sont pratiquées, pour les rouges, grâce à la technique dite du chapeau submergé afin de favoriser une douce extraction des arômes. Luca Rogna ne recourt évidemment qu’aux levures indigènes et n’utilise le soufre qu’avec parcimonie. L’élevage, dans de grandes foudres qui limitent ainsi l’influence du bois, bénéficie également de la patience du vigneron. Il s’étend au minimum de 4 à 5 ans, voire plus de 10 ans pour les plus grandes cuvées, dont son fameux Barbaresco Crichët Pajé.

L’extrême attention portée par Luca Roagna aux vignes et aux jus génère des vins fabuleux toute en pureté, en fraîcheur et en finesse. Les textures sont veloutées et les arômes complexes et profonds. Parfois un peu réduits à l’ouverture, ces vins gagnent énormément à être bien aérés.

Beaucoup de ceux qui ont eu la chance de les goûter en conservent un souvenir ému. Alors que la cote des vins italiens affiche une forme étincelante, nul doute que la réputation de Luca Roagna dépassera très largement les frontières italiennes, et celle d’un cercle restreint d’amateurs avertis.

 

Auteur : Aurélien Grevet

 

Vinoptimo, négociant international en grands vins, vous conseille pour vos achats ou reventes de grands crus.

 

Crédit image :  Roagna

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*